Cinéma vérité/En bref

En bref : LULU FEMME NUE de Sólveig Anspach

NOTE 4/5

Difficile d’être objective car Karin Viard est une comédienne que j’admire et que j’adore. Artiste singulière, elle a ce don d’offrir une émotion et une profondeur tellement plus justes aux rôles de femmes fragiles qu’aux femmes fortes. Quelque chose dans son jeu la rend particulièrement bienveillante envers ces personnages qui méritent d’être défendus. Et Karin Viard réussit à leur apporter ce supplément d’âme qui saisit le spectateur, de façon presque magnétique.

Cette analyse,  » Lulu Femme Nue » la confirme et l’affirme. Solveig Anspach propose ici une poésie visuelle incroyable, qui laisse une place insensée au fantasque. Un film frais donc, qui met en scène un road movie sans artifice. Lulu est une mère de famille épuisée,  qui vient de rater son entretien d’embauche. Déboussolée,  maladroite,  elle manque son train retour. Débute alors une étrange quête salvatrice, faite d’imprévus et de surprises. La bouffée d’oxygène dont Lulu avait besoin, dans cette vie étouffante qu’elle veut oublier quelques instants. Peut-on tout quitter du jour au lendemain ? S’effacer du monde un moment avant de refaire surface ? Lulu s’affranchit de tout,  y compris de ses enfants à qui elle refuse toute explication. Elle ne veut plus s’inquiéter pour les autres mais penser enfin à elle. Dans ce film, Karin Viard interprète en quelque sorte le phœnix renaissant de ses cendres;  car sa vie recommence ici : à Saint-Gilles Croix de Vie en Vendée.

lulu2

Lulu est un personnage attachant,  à côté de la plaque. Son caractère immature est souligné jusque dans son nom,  qui tient plus du surnom enfantin que de celui d’une dame. Sa crise existentielle,  elle va la vivre avec toute l’insouciance et l’imprudence d’une adolescente. Elle se laisse séduire dans une fête foraine,  s’octroie une liberté charnelle tendre mais impudique, vit pleinement sans se poser de questions.

Nue, elle l’est de façon matérielle. Lulu n’a plus d’argent, momentanément plus de toit ni de famille, ne trouve pas d’emploi … Cette épreuve dans sa vie l’amène à de cocasses rencontres. Elle s’amourache ainsi d’un ex taulard au cœur tendre (Bouli Lanners), tente de voler le sac à main d’une petite vieille (Claude Gensac) en quête également d’une parenthèse dorée,  puis deviennent deux inséparables comparses rebelles et hors du temps.

lulu

Le long-métrage de Solveig Anspach se rapproche de « Elle s’en va » (d’Emmanuelle Bercot) dans lequel Catherine Deneuve plaque tout après une déception amoureuse. Dans ce rôle, la comédienne embrasse un personnage moins humble que Lulu, bien que ses rencontres soient tout aussi inattendues et réparatrices pour qu’elle puisse se reconstruire. Claude Gensac est d’ailleurs le dénominateur commun aux deux réalisations, dans lesquels elle brille littéralement. Reste que la version de Catherine Deneuve manque de légèreté pour que l’on réussisse à s’attacher au personnage.

« Lulu Femme Nue » est une épopée du réel, qui met en valeur une femme simple dans une vie simple et auquel il est possible de s’identifier pour le spectateur. Un film délicat, qui nous happe dès les premières images … La magie opère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s