cannes 2018

71ème Festival de Cannes : que faut-il retenir dans sa whishlist 2018 ?

La 71ème édition du Festival de Cannes s’achève déjà, après 10 jours intenses et vertigineux à courir de salles en salles, de pays en pays, d’idées farfelues en idées surprenantes. C’est cela, la singularité de Cannes : proposer dans un même programme un film égyptien tourné avec la seule grandeur du cœur et le lendemain projeter le blockbuster Star Wars dans la folie et le feu d’artifice; soutenir des cinéastes engagés retenus dans leur pays ou en danger (Kirill Serebrennikov en Russie, Jafar Panahi en Iran, Wanuri Kahiu au Kenya…); récompenser un cinéaste français libre qui n’a pas eu envie de se déplacer pour présenter son film; s’insurger contre le capitalisme et la misère en tenues de soirée; et puis, sur une même journée, mêler des films qui font souffrir, qui font pleurer ou qui font rire. De toute évidence, le monde va mal. Mais le cinéma, d’où qu’il vienne, a encore prouvé qu’il était plein de vitalité !

Que faudra-t-il retenir dans sa wishlist cinéma 2018 ? Retour sur les 27 films découverts au Festival de Cannes toutes sélections confondues, avec ma revue des tweets, jour après jour.

Et parmi mes coups de cœur (j’en ai aimé beaucoup d’autres, mais ce sont mes +++) :

  1. BURNING du coréen Lee Chang-Dong, ma Palme d’or personnelle et absolue
  2. EL ANGEL de l’argentin Luis Ortega qui ressuscite l’esprit d’Orange Mécanique
  3. THE HOUSE THAT JACK BUILT pour l’écriture parfaite, l’humour morbide et la malice de Lars Von Trier
  4. BLACKkKLANSMAN pour son intelligence et sa dérision
  5. UNDER THE SILVER LAKE pour son esthétique pop et son scénario labyrinthique

Jour 1

DONBASS de Seguei Loznitza – Un Certain Regard PRIX DE LA MISE EN SCÈNE


RAFIKI
de Wanuri Kahiu – Un Certain Regard (et tout premier film kenyan de l’histoire du festival !)


Jour 2

YOMEDDINE de A.B Shawky – Compétition Officielle


A GENOUX LES GARS
d’Antoine Desrosières – Un Certain Regard


SEULE A MON MARIAGE
de Marta Bergman – ACID


Jour 3

PLAIRE, AIMER ET COURIR VITE de Christophe Honoré – Compétition Officielle


DIAMANTINO
de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt – Semaine de la Critique


EL ANGEL
de Luis Ortega – Un Certain Regard


Jour 4

LES ÉTERNELS de Jia Zhang-Ke – Compétition Officielle


LES FILLES DU SOLEIL
de Eva Husson – Compétition Officielle


GUEULE D’ANGE
de Vanessa Filho – Un Certain Regard


Jour 5

3 VISAGES de Jafar Panahi – Compétition Officielle PRIX DU SCÉNARIO ex-æquo


LAZZARO FELICE
d’Alice Rohrwacher – Compétition Officielle PRIX DU SCÉNARIO ex-æquo

UNE AFFAIRE DE FAMILLE de Kore-Eda Hirokazu – Compétition Officielle PALME D’OR


Jour 6

LE GRAND BAIN de Gilles Lellouche – Séance spéciale hors Compétition


EN LIBERTÉ
de Pierre Salvadori – Quinzaine des Réalisateurs


LES CHATOUILLES
d’Andréa Bescond et Eric Métayer – Un Certain Regard


Jour 7

THE HOUSE THAT JACK BUILT de Lars Von Trier – Séance spéciale hors Compétition


BLACKkKLANSMAN
de Spike Lee – Compétition Officielle GRAND PRIX


EN GUERRE
de Stéphane Brizé – Compétition Officielle


Jour 8

SOFIA de Meryem Benm’barek – Un Certain Regard PRIX DU SCÉNARIO


UNDER THE SILVER LAKE
de David Robert Mitchell


BURNING
de Lee Chang-Dong – Compétition Officielle


Jour 9

IN MY ROOM de Ulrich Köhler – Un Certain Regard


UN COUTEAU DANS LE CŒUR
de Yann Gonzalez – Compétition Officielle


Jour 10

CAPHARNAÜM de Nadine Labaki – Compétition Officielle PRIX DU JURY


AYKA
de Serguey Dvortsevoy – Compétition Officielle INTERPRÉTATION FÉMININE

Publicités

2 réflexions sur “71ème Festival de Cannes : que faut-il retenir dans sa whishlist 2018 ?

  1. Le film de Lee Chang-dong était parmi les pressentis au palmarès par de nombreux observateurs. Je constate que tu comptes parmi les déçu.e.s qu’il n’y soit pas finalement.

    « BlacKkKlansman est sans doute un des titres qui me botte le plus de cette sélection que je n’ai observé que de loin. Il ma faudra attendre aout si j’ai bien compris.

    J'aime

    • Oui pour Lee Chang-Dong, même si je suis franchement ravie pour le film de Kore-Eda, qui est d’une beauté sans pareille et mérite cette Palme tout autant ! Parmi les films à suivre et hors sélection, il y a aussi Le Monde est à toi de Romain Gavras (Quinzaine des réal) que j’ai raté et Girl de Lukas Dhont qui a reçu pas mal de prix (Un certain regard) 😉 Lui je l’ai raté à cause de son succès : la salle était bondée aux deux séances !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s