Deauville 2018

44ème Festival de Deauville : J-7

Les célèbres Planches de Deauville, où l’air marin inspire l’Amérique ? Je n’y suis jusqu’alors jamais allée, aussi improbable que cela puisse paraître. Quelle joie, donc, de couvrir pour la toute première fois le mythique Festival du film américain de Deauville, le temps d’un court weekend à s’évader de films en films, et ainsi les fouler de la plus belle manière qui soit. Un Festival qu’on ne présente plus, puisqu’il est depuis 1975 le haut-lieu français de la cinématographie américaine, à travers des sélections éclectiques mariant audacieusement films d’auteurs et grand public et esquissant chacun leur portrait d’une Amérique plurielle chaque fois métamorphosée.

C’est bien par le truchement d’une caméra que Jim Jarmusch rend ainsi le New Jersey poétique dans « Paterson » , quand « Under the silver lake » de David Robert Mitchell ou « Tangerine » de Sean Baker (récompensé en 2015 par le Prix du Jury) livrent des visions hallucinées de Los Angeles, déstructurant le berceau-même du cinéma américain, tandis qu’à l’inverse le « Manatthan Stories » de Dustin Guy Defa s’attarde sur la « beauté de l’ordinaire » et du quotidien au cœur d’une ville habituellement taillée dans la démesure.

Dans cette veine et rien que ces deux dernières années (bien qu’on puisse remonter plus loin), Deauville a su récompenser des films extrêmement différents, parmi lesquels « Le Teckel » , comédie caustique et irrésistible de Todd Solondz Prix du Jury en 2016, puis « A Ghost Story » , la romance poétique et surnaturelle de David Lowery (pour l’anecdote, le tout dernier film que j’ai vu le 31 décembre 2017) et dont la fameuse scène de la tarte avait fait tant gloser. Citons également le dernier Grand Prix (la récompense ultime) décerné à l’émouvant « The Rider » de Chloé Zao, d’abord passé par la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes.

« Galveston » de Mélanie Laurent

Hélas en 48h impossible de tout voir, et je me prépare donc à quelques frustrations tant le programme 2018 recèle de nombreuses nouvelles qui m’excitent tout particulièrement : d’abord la présence d’Elle Fanning de plus en plus géniale (même si « Mary Shelley » est un désastre), conviée à l’occasion d’un hommage rendu aux femmes du cinéma. Elle présentera par ailleurs son nouveau film « Galveston » dans lequel elle joue, dirigée par Mélanie Laurent – et qui compte de fait dans ma whishlist. J’étais extrêmement enchantée également par l’avant-première de « Hot summer nights » d’Elijah Bynum avec Timothée Chalamet au casting (et qu’on voit en ce moment un peu partout depuis « Call me by your name », de « Lady Bird » à « Hostiles »), et du tout dernier Jacques Audiard « Les Frères Sisters » avec entre autres Joaquin Phoenix et John C. Reilly, très très tristement projetés plus tard dans le Festival lorsque je serai déjà de retour à Paris.

« Nancy » de Christina Choe

Côté compétition officielle, le jury de Sandrine Kiberlain devra trancher parmi 14 longs-métrages, dont trois au moins me rendent spécialement curieuse. Idem, il me sera impossible de rester pour voir « Monsters & Men » de Reinaldo Marcus Green et Kris Bowers dont les témoins d’un meurtre commis par un policier doivent décider de dire ou de taire la vérité, ou « The Tale » de Jennifer Fox, terrible histoire d’une enfant violée qui, devenue adulte, part en quête de ce passé enfouit. Mais j’ai néanmoins hâte de découvrir le prometteur « Nancy » de Christina Choe, qui s’aventure aux confins de la psyché et de la paranoïa et de rattraper le documentaire « Whithey » de Kevin Macdonald que j’avais raté à Cannes !

Pour suivre toutes mes impressions en direct le weekend du 1er et 2 septembre 2018 rendez-vous sur mon compte Twitter @jmefaismoncine et ici-même pour des compte-rendus de Festival.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s